Workplace facture / module PDP

Plateforme de dématérialisation partenaire

La DGFIP a annoncé la généralisation progressive de la facture électronique entre entreprises à partir du 1er juillet 2025. Découvrez la PDP Meylly, une plateforme intuitive et interopérable avec vos solutions métiers.

La dématérialisation des factures pour les entreprises françaises

Un marteau La dématérialisation des factures pour les entreprises françaises Désormais, les entreprises ne pourront plus échanger de factures entre elles. Elles devront obligatoirement utiliser une plateforme de dématérialisation, qu'elle soit publique comme Chorus Pro, ou privée, telles que les plateformes de dématérialisation partenaires (PDP) ou les opérateurs de dématérialisation (OD).
Un réseau Les formats de factures dits « non structurés », comme les fichiers JPEG ou PDF, ne seront plus acceptés. Les factures des fournisseurs seront désormais transmises sous forme électronique via la plateforme que vous choisirez. De même, pour l'émission de vos factures à vos clients. Cette plateforme peut être la même que celle utilisée par vos tiers, une plateforme distincte ou le portail public de facturation.
Une facture Il est essentiel de faire une distinction entre la facture électronique et la facture dématérialisée. La facture dématérialisée est à l'origine une facture papier qui est ensuite numérisée pour simplifier le stockage, l'archivage et l'envoi. En revanche, la facture électronique est une facture qui est créée, envoyée, reçue et conservée sous forme électronique (Factur-X, UBL et CII), en respectant les réglementations en vigueur. Elle est considérée comme une facture d'origine.

Les objectifs visés par cette réforme gouvernementale

  • Améliorer la compétitivité des entreprises en réduisant la charge administrative liée aux factures et en garantissant des délais de paiement plus sûrs.
  • Combattre la fraude fiscale et réduire l’écart de TVA grâce à des récupérations automatisées entre factures émises et factures reçues.
  • Suivre en temps réel l’activité des secteurs économiques pour une meilleure adaptation de la politique économique aux conditions du marché.
  • Fournir un meilleur service aux usagers en permettant éventuellement le pré-remplissage de certaines données dans les déclarations de TVA.

Comment passer à la facture électronique dans un contexte de dématérialisation fiscale

La transition vers la facture électronique en France implique quelques étapes. Voici un guide général pour vous orienter :

Les étapes à suivre en amont

Auditez vos processus de facturation
Analysez vos processus de facturations existant et identifiez les différents éléments impactés par la réforme.

Dématérialisez vous déjà tout ou partie de vos factures ? Sous quel format ?
Faites-vous déjà de l'EDI pour la facturation ou d'autres documents commerciaux ?
Serait-il pertinent de généraliser la facturation électronique pour tous vos flux de facturation ?
Quels sont les différents cas d'usage concernant la facturation dans votre entreprise ?
Quel volume de factures échangez-vous ? Comment va-t-il évoluer dans le prochaines années ?
Disposez-vous d'un prestataire de dématérialisation de facture ou EDI ? Se positionne-t-il en tant qu'OD ou PDP ?
Vos factures sont-elles conformes ? Contiennent-elles toutes les mentions obligatoires ?
Font-ils déjà de l'EDI
Quels volumes de factures échangez-vous avec chacun ?
Échangent-ils des factures PDF ?
Identifier les collaborateurs impactés directement par les futurs changements
Réflechir au plan de communication et de formation sur les nouveaux processus et outils

Calendrier de la facture électronique

1er Juillet 2025

Les grandes entreprises auront l’obligation d’émettre les factures électroniques. Toutes les entreprises devront être en mesure de recevoir les factures électroniques.

1er Septembre 2026

Les ETI devront à leur tour émettre les factures sous format électroniques.

1er Septembre 2027

Les PME et micro-entreprises auront également l’obligation d’émettre les factures électroniques.

Quel plateforme choisir pour être conforme ?

Vous êtes libres de choisir la plateforme de dématérialisation qui correspond à vos besoins, parmi les plateformes partenaires (PDP), les opérateurs de dématérialisation (OD) et/ou le portail public de facturation (PPF). Découvrez ci-dessous, un aperçu détaillé de leurs rôles et fonctionnalités :

Le portail public de facturation (PPF)

Le portail public de facturation est une solution mutualisée fournie par l’État, offrant la possibilité de déposer, recevoir et transmettre des factures électroniques. Initialement utilisée pour les échanges entre les entreprises et l’État depuis 2020, elle devient à partir du 1er juillet 2024 la plateforme d’échange de factures dématérialisées pour toutes les entreprises assujetties à la TVA dans les transactions BtoB. L’accès à cette solution est gratuit pour tous les assujettis émetteurs et récepteurs de factures, qu’ils soient du secteur privé ou public. Les modes d’échange sont similaires à ceux déjà utilisés par les entreprises (par le biais d’un portail, d’un service ou d’EDI). L’utilisation du PPF demeure facultative, l’État laissant aux entreprises la liberté de choisir leur type de plateforme.

Les plateformes de dématérialisation partenaires (PDP)

Les PDP sont des prestataires de services jouant plusieurs rôles essentiels :
Émission, transmission, réception de factures électroniques du fournisseur au client. En tant qu’intermédiaires, elles peuvent convertir les factures émises par le fournisseur dans un format adapté au client, tout en garantissant l’intégrité, l’authenticité, la lisibilité et l’exhaustivité des données.
Extraction et transmission de certaines données fiscales à l’administration (comme l’identification du fournisseur et du client, le montant HT de l’opération, le montant de la TVA due, le taux de TVA appliqué, etc.). Transmission de données de transactions qui ne nécessitent pas de facture électronique à l’administration.
Transmission des données de paiement pour l’ensemble des opérations.

Les opérateurs de dématérialisation (OD)

Les OD fournissent un service à valeur ajoutée aux entreprises pour la gestion des factures émises et reçues. Ils peuvent automatiser toutes les actions (via EDI ou API) réalisées sur les factures en remplacement de leurs clients. Cependant, ils ne sont pas autorisés à transmettre des factures aux plateformes des destinataires ni à extraire des données pour l’administration fiscale. Pour cela, ils doivent collaborer avec une plateforme de dématérialisation partenaire (PDP). »

Les différences fonctionnelles entre PDP et OD

La suite de logiciel que propose Meylly pour la PDP

Meylly et ses partenaires PDP vous propose ses modules complémentaires à la GED et accessibles au travers d’un portail web ou par API.
Le module PDP Meylly vise à simplifier la mise en place et la maintenance de l’ensemble des flux électroniques présents au seins de votre système d’information.

La solution orchestre différents flux entre les solutions internes et externes existantes.

Meylly agrège les fonctionnalités de Workflow commande facture 2-3Ways, GED, cycle fournisseur P2P.

La plateforme répond au cahier des charges des PDP au travers de prestataires audités annuellement.

Une interface pensée pour favoriser l’expérience utilisateur. Notre solution vous accompagne dans vos projets numériques avec un socle évolutif.

Nos principales fonctionnalités

Automatisation du processus fournisseur
Relance automatique et gestion des anomalies
Chat avec vos prestataires
Une comptabilité en temps réel via reporting
Coffre-fort électronique certifié

Sécurité et conformité

Candidat PDP
Certification ISO 27001
Hébergement SecNumCloud
E-reporting et E-invoicing
Connexion à l'annuaire officiel
Signature électronique

Accès collaboratif pour vos parties prenantes

Dépôt et émission de factures
Enrôlement fournisseurs et clients
Réception des factures d'achat
Recherche plein texte
Gestion du cycle de vie des factures

Automatisation, Meylly PDP, DocuWare et workflows métiers

Automatisation du traitement de la facture de vente
Automatisation du traitement de la facture d'achat
Automatisation du processus Purchase-To-Pay

Meylly incorpore des solutions PDP, pourquoi choisir Meylly comme partenaire ?

Vous avez une question ?

Quelles sont les mentions obligatoires à intégrer dans mes factures électroniques ?

Le contenu d'une facture électronique doit représenter celui d'une facture papier, incluant les mêmes mentions obligatoires :
  • date,
  • numéro de facture,
  • identités de l’émetteur et du destinataire,
  • désignation du produit ou du service,
  • quantité,
  • numéro et taux de TVA,
  • date de la vente ou de la prestation,
  • montant HT et TTC et pénalités prévues en cas de retard de paiement.

Quel est la durée de conservation de mes factures électroniques ?

Les factures électroniques doivent être conservées pendant 6 ans pour le droit fiscal et 10 ans pour le droit commercial

Meylly est-elle OD ou PDP ?

Meylly collabore avec un partenaire Opérateur de Dématérialisation (OD) en intégrant une interface sur mesure. Pour les cas plus complexes, Meylly s’associe à un partenaire PDP, vous accompagne ainsi, dans la mise en œuvre de la réforme de la facturation électronique en dématérialisant vos factures et en les transmettant à l’administration fiscale.

Pourquoi utiliser l’E-invoicing et l’E-reporting ?

La loi de finances de 2024 confirme la mise en place de l’e-invoicing (facturation électronique) et du e-reporting (déclaration électronique obligatoire). L'e-invoicing vise à accélérer le traitement des données commerciales en digitalisant tous les processus, consolidant ainsi les échanges de documents commerciaux sur une seule plateforme pour faciliter le partage des données. Le rôle du e-reporting est de permettre aux entreprises de transmettre des données et des rapports à une organisation ou à un régulateur financier.

Quels sont les bénéfices de cette réforme pour mon entreprise ?

Des économies palpables :
Le coût de traitement moyen d’une facture papier est compris entre 8 et 9,50 euros, alors que le coût d’une facture électronique est d’environ 5 euros. Soit un minimum de 3 euros d’économie par facture.
Amélioration du pilotage de la comptabilité fournisseurs :
La facture électronique permet de profiter d’un meilleur suivi, mais aussi d’automatiser les paiements, les relances et les rappels auprès des clients et fournisseurs. Les délais de paiement sont ainsi réduits et mieux respectés.
Un archivage plus efficace :
La facture électronique garantit une réduction des coûts de traitement et d’archivage, et assure un stockage rapide, sécurisé et légal des factures.